Parcours

Après de nombreuses années de productions de travaux aux pastels secs dans une expression hyperréaliste, Marion travaille désormais à l’encre de chine sur de beaux papiers asiatiques. Elle peint surtout des arbres, des météores et des animaux, dont elle exprime la puissance à l’aide de vigoureux traits de pinceaux. Initiée à la pratique de l’écriture au pinceau (elle a pratiqué la calligraphie chinoise académique), elle aime confronter son sens de l’équilibre à la structure du carré où sont inscrits tous les idéogrammes chinois. C’est à cette calligraphie qu’elle emprunte les sceaux dont elle ponctue ses œuvres.

Elle aime rassembler par strates, les plis et les replis, les déchirures du vivant ou des éléments, utilise l’apparente fragilité du papier, l’intensité des couleurs et la puissance du trait. Sédimentation d’instants de vie, une tentative minimaliste d’approcher l’être intérieur dans sa profondeur et ses paradoxes. Papiers pensés, pansements de papier, passementeries liquides elle recoud ses cicatrices avec des fils et des parures de couleurs. Froissement, collages juxtaposition de traces, les graphismes s’entrechoquent. Ici convergent, par les lignes de force, la recherche d’un équilibre dynamique et la quête de sens, Le pinceau sabre vigoureusement l’espace vide. L’encre devient signe, dirigeant l’harmonie, noire et eau, limpide et tranchée. Ses coups d’épée dans l’encre, sont un combat pacifique et soluble vers la sérénité.

Marion rassemble ses préoccupations actuelles sur l’environnement, la course silencieuse des planètes et l’appel bruissant des forêts, dans l’expression vive de ses peintures. Calligraphies intuitives et sauvages, assemblages maîtrisés de papiers marouflés sur toiles, ses œuvres évoquent la nature, ses excès, ses profusions, les frémissements de la brise, le lyrisme des tempêtes …

Contacter Marion François